GRAPHOWEB
 La graphologie en ligne
     
   
     

LA PRESSION

                 
                 
                 
  La Pression nous renseigne sur l'intensité des instincts, leur constance et leur orientation. C'est un élément de jugement de la volonté. Et la manifestation de l'énergie latente  
     
  Les espèces de ce genre sont par exemple :  l'écriture légère, l'écriture  molle, l'écriture ferme, l'écriture massuée etc...  
                 
  Le choix de l'instrument d'écriture est une source de renseignements sur la pression et l'épaisseur du trait que le scripteur veut obtenir   
                 
                 
               
  QUELQUES EXEMPLES :  
                 
                 
   
Ecriture Légère
Le stylo semble avoir marqué le papier avec légèreté
   
   
délicatesse,
 élégance d'esprit
 ou tempérament faible
   
             
                 
                 
     
Le trait est bien appuyé. La pression est régulière
   
   
Ecriture Ferme
   
   
énergie, santé, volonté
   
             
               
                 
         
Cette écriture présente des pleins et des déliés
   
   
Ecriture En Relief
   
   
supériorité,
clarté de jugement,
capacité de travail
   
             
                 
                 
   
Ecriture Massuée
Certains traits sont fortement épaissis sur leur terminaison. Particulièrement les finales de mots et souvent aussi les barres des T.
   
   
inhibition,
caractère colérique
   
             
               
                 
         
L'écriture est très appuyée, presque comme écrasée sur le papier. Le trait est large
   
   
Ecriture Epaisse
   
   
sensualité,
importance des instincts
   
             
                 
                 
   
Ecriture Pateuse
C'est une écriture qui présente des bords flous et frangés
   
   
sentimentalité,
vie sociale intense
   
             
               
                 
         
C'est une écriture qui présente une pression qui ne s'exerce pas dans le sens logique. C'est une pression latérale.
   
   
Ecriture à Pression Déplacée
   
   
Forte libido,
ou résistance inadaptée
aux difficultés,
   
             
             
                 
                 
                 
  CE QU'IL FAUT SAVOIR...
                 
    La pression n'est pas facile à apprécier. Cela dépend de l'outil d'écriture utilisé. Avec un stylo à bille, par exemple, il est approprié d'examiner l'empreinte laissée au verso de la feuille...

 
    Le choix de l'outil d'écriture nous renseigne sur le désir du scripteur qui souhaite, consciemment ou non, obtenir un trait épais ou fin. Le trait est différent selon qu'il s'agit d'un stylo bille, d'un stylo plume, d'un feutre, d'un crayon de papier gras ou non etc.....

 
    Le tracé est le dessin de l'écriture, la forme qu'elle prend. Il est soumis aux ordres conscients du cerveau.

 
    Le trait est la résultante de la pression exercée sur l'outil et la coulée d'encre qui en résulte. Le trait est une expression involontaire.  
                 
               
                 
  ET LES INEGALITES DE PRESSION ?  
                 
    C'est un mélange de traits à pression forte et à pression faible : comportement inattendu, conflits intérieurs entre des tendances fortement opposées, parfois indices d'anomalies cardiaques ou respiratoires. Comportement déroutant.  
                 

     
     
  Accueil

Initiation
8 GENRES
Classification
Ordonnance
Dimension
Pression
Forme
Vitesse
Continuité
Direction
Inclinaison
 
     

     
 
"Notre volonté souterraine n'a ni présent, ni avenir, ni passé, et rien ne la distrait dans le bloc de sa permanence."
 
  Pierre Jean Jouve.

 
     

     
 
Posez la souris sur les images pour des explications complémentaires
 
     
GraphoWeb vous invite à la page suivante de l'Initiation : La Forme
Haut de Page
Copyright 2005
Accueil | Références | Initiation | Célébrités
Dabeulbi Touch